Le Musée
Le Musée»Pièces principales»Lucien Schwob, peintre de la vigne

LUCIEN SCHWOB, PEINTRE DU VIGNOBLE!

  • D'une famille d'industriels horlogers importants (Tavannes Watch, Cyma), Schwob est né à La Chaux-de-Fonds.
  • Suit les cours de William Stauffer et Edouard Kaiser, puis à Paris, les Beaux-Arts avec Bernard Naudin et Raphaël Colin.
  • Fait partie du groupe Charles Humbert, Madeleine Woog, Philippe Zysset.
  • A partir de 1917, on le retrouve en Italie et en Espagne.
  • "Faire assez d'études avant de commencer pour ne pas hésiter pour être libre".
  • En 1933, à Ostende, il est proche de James Ensor à qui il consacre un ouvrage (1936).
  • L'étude du Retable des Cordeliers de Fribourg (1943) le conduit à la recherche géométrique des tracés régulateurs, puis aux séries des "Vaison-La-Romaine".
  • Publie en1956 Réalité de l'Art avant de s'engager dans les voies d'une abstraction colorée.
  • La question de la couleur préoccupe Lucien Schwob et il se considère comme coloriste avant tout sans dire ce qu'il entend par coloriste.
  • A partir de 1963, il abandonne la peinture pour se consacrer à la rédaction d'un ouvrage sur le peintre sévillan de la Contre-Réforme, Juan de Valdès Leal (1622-1690).
Claude Garino, avril2004