Guide de la visite

Château de Boudry

Ambassade du Vignoble neuchâtelois, Œnothèque et Musée

Avant de commencer la visite à proprement parlée, il faut dire pourquoi il y a un musée consacré à la vigne et au vin dans le Pays de Neuchâtel. En plongeant dans l’histoire, on peut affirmer que la vigne, et par voie de conséquence le vin, sont d’un usage qui remonte à plus de deux mille ans.

On doit admettre que la culture de la vigne date de la période de La Tène, soit l’époque où les Helvètes occupaient l’actuel territoire de la Suisse. Ces derniers, comme du reste les Gaulois, étaient de grands amateurs de vins. Après en avoir fait venir de Grèce et d’Italie, ils se mirent à cultiver des vignes. Quant aux vins qu’ils importaient du Sud, ils les transvasaient dans des tonneaux, dont on leur doit du reste l’invention, rejetant les amphores comme des emballages perdus.

Par la suite, tout au long du Moyen Age et jusqu’à l’aube du 19e siècle, la vigne et le vin vont jouer dans le Pays de Neuchâtel, un rôle économique prépondérant, devenant au gré des siècles l’activité économique primordiale pour toute la région.

Cette prépondérance a été déterminante à divers niveaux. La vigne et sa culture ont forgé les mentalités, marqué l’architecture vernaculaire, permis l’essor économique, apportant au Pays les espèces sonnantes et trébuchantes qui lui faisaient défaut.

Il faut penser que sur les six millions de litres que le vignoble neuchâtelois produisait au cours des 17e et 18siècles, environ quatre millions étaient bus sur place ; les deux millions restant étaient exportés principalement en direction de la Suisse allemande, vers les cantons de Berne, Soleure, Fribourg et Lucerne, apportant au Pays de l’argent bienvenu.

Ce n’est qu’à partir de 1848, au moment où la République a remplacé la Principauté que les vignes, surtout autour de la ville de Neuchâtel, ont commencé de disparaître, cédant le pas aux constructions devenues nécessaires pour loger l’afflux de personnes qui s’installaient dans le pays, suite à la liberté de commerce et d’industrie fraîchement octroyée aux habitants du Littoral. 

Avec la République, les privilèges des anciennes corporations furent supprimés, et parmi eux, ceux de la Compagnie des Vignerons, qui était l’une des plus importantes corporations de la ville de Neuchâtel. Comme les vignes n’étaient plus protégées, elles sont devenues des terrains à bâtir.

Le Musée de la vigne et du vin, tel qu’il a été conçu, présente à la fois le vignoble d’hier, mais aussi celui d’aujourd’hui, mettant en parallèle les anciennes techniques et les nouvelles. Ce Musée est un trait d’union entre un passé viticole fort riche et une actualité qui l’est toujours, même si la vigne a perdu aujourd’hui la place prépondérante qu’elle avait.

1-Visite-MVV-Francaise-Lecture